Comment bien référencer son site internet ?

Nous sommes des milliers à poser chaque mois la question à Google d’après leur outil de planification des mots clés. C’est sûr qu’avoir un site internet, tout ça pour qu’il ne soit pas vu par personne… Ce n’est ni encourageant ni efficace !
Souvent perçu comme une science aussi technique qu’obscure, le SEO ou référencement naturel sur les moteurs de recherche (donc principalement Google) relève en grande partie de bons réflexes à avoir. 

Dans cet article, je vais partager avec vous quelques pratiques simples à mettre en place qui permettent d’améliorer ton référencement sur Google. 

[Ailleurs sur le web : Le planificateur de mots clés Google]

Le référencement naturel, c’est quoi ?

Le SEO (Search Engine Optimization), ou référencement naturel, désigne un ensemble de pratiques liées à la production de contenus qui permet d’augmenter ses chances de ressortir dans les résultats de recherche des moteurs.
Avec ses 100 milliards de recherche mensuelles, Google représentera la majeure partie de votre stratégie SEO.

Comment Google référence les sites ? 

Chaque fois qu’un internaute lance une recherche, Google scanne les sites à sa disposition, et détermine les liens qui seront les plus pertinents. Voici quelques uns de ses critères :

– L’ancienneté : gage de crédibilité pour Google
– Le taux de clic estimé par Google
– Le niveau de pertinence entre le mot clé et votre page : est-ce que ce thème est vraiment traité ? Est-il suffisamment générique ou ciblé selon la recherche ?
– La qualité de la page (quality score) : temps de chargement, affichage sur mobile, transparence de l’information (présentation de l’entreprise)

Faire plaisir à Google en 4 points faciles à mettre en place

Toutes ces techniques sont à mettre en place via l’éditeur de votre site. Pour ma part, j’utilise et je conseille vivement WordPress. Via WordPress, j’utilise le plugin WP Meta SEO, que je trouve très simple à utiliser.

1.Bien nommer les photos contenus dans les pages 

Prenez l’habitude d’utiliser des noms de fichiers pertinents et optimisés pour vos contenus.

On passe de 2378989900°90_789789.jpg à motclédelapage_précision_numérosiplusieurs.jpg 


Le tout sans accents ni caractères spéciaux et en mettant les mots les plus importants en premier.

Ne négligez pas non plus, lorsque vous importez les images sur votre site ou blog, de travailler la description et le texte Alt (c’est le texte qui s’affiche lorsqu’un internaute passera sa souris sur l’image). Ces deux éléments sont également analysés par Google.

2.Organiser le contenu de votre page

Google est comme un internaute : il « lit » vos contenus. 
Alors facilitez-lui la lecture ! 

Lorsque vous rédigez un contenu n’oubliez pas de : 

Mettre un titre principal, que vous identifiez comme « H1 » dans votre éditeur de texte. Ce titre doit bien représenter votre contenu, et correspondre à la thématique clé que vous voulez développer. Il correspond donc à ce que recherchent vos clients. On ne met qu’un seul titre H1 dans un contenu. 

Ajoutez des sous-titres, que vous identifiez comme « H2 » dans l’éditeur. Ceux-là, vous pouvez en avoir plusieurs. 

– Dans le corps de votre contenu, mettez les mots importants en gras, soulignez des choses, mettez certains passages en valeur. Cela aide Google à identifier les choses importantes dans la page. 

3. Optimiser vos résultats de recherche

Vous pouvez tout à fait personnaliser la manière dont s’affichent vos pages sur Google. 
Le plugin WP Meta SEO dont je parlais au début, sert justement à ça ! 

Voilà comment ça se présente : vous n’avez qu’à remplir les champs et suivre les instructions de l’outil. 

4.Penser les contenus comme une toile 

Il est important de créer du liens entre les contenus de votre site. Donc pensez bien à mettre des liens dans chacune de vos pages vers d’autres pages du site.
Cela peut être un article de blog complémentaire (ce que je fais pour ma part avec les petits blocs « À lire sur le blog ». Cela sous-entend deux choses pour Google : 

– Vous êtes cohérents : si vos pages sont reliées les unes aux autres c’est que vos sujets et contenus sont interconnectés
– Vous êtes fiers de vos contenus : si vous ne les mettez pas vous-mêmes en avant, pourquoi Google le ferait ? 

La clé de tout ça, c’est la cohérence ! 

Votre H1, vos H2 et les passages mis en lumière, comme toutes les actiobs doivent tous soutenir les mots clés sur lequel vous voulez vous positionner. C’est comme ça que vous permettez à vos contenus de ressortir dans les résultats de recherche de Google. 

> Prenons l’exemple de l’article présent. 
Avant de le rédiger, j’ai fait le point sur la manière dont sont formulées les recherches Google sur le sujet, afin de maximiser les chances que vous le trouviez.

J’ai donc mis en titre la requête qui me semblait la plus porteuse et générique, et j’ai voulu y ajouter le côté « facile » parce que c’est un point qui pour moi est important.
Ensuite, pour les sous-titres, j’ai fait un mix : certains reprennent les termes des requêtes Google, d’autres sont purement éditoriaux, je les ai mis parce que je voulais vraiment en parler, Google ou non.
Ensuite, les mots que je mets en gras ou soulignés dans l’article sont de fait les plus importants, puisqu’ils répondent à la question de l’article.
J’ai mis des liens, à la fois internes et externes, pour montrer que je crois en la qualité de mes contenus et que j’ai à coeur de fournir un contenu complet.

La première place se mérite ! L’importance de l’expérience utilisateur

Les critères qualitatifs sont résumés par Google sous le terme « Convivialité de la page ».

Une page claire, bien organisée, qui contient une quantité équilibrée de texte et de photos, sera valorisée. Il valorisera également les comportements des internautes : un bon temps passé, un bon taux de rebond ou encore un nombre d’actions effectuées élevé.

Une inscription, des clics sur des boutons « En savoir plus »… vont augmenter la pertinence estimée par Google.
La logique est simple : si jusqu’ici les internautes sont restés sur une page, s’ils ont cliqué sur les liens qu’elle contient, c’est qu’elle est de qualité.
D’où l’importance d’avoir un site optimisé et bien pensé, avec un design attractif et une belle expérience client. Bien sûr, le design du site n’est pas officiellement un critère de l’algorithme Google. Mais il va participer à une bonne expérience client, et optimiser les résultats de la page. Et ça, Google s’y intéresse.

Autre point fondamental : l’affichage sur mobile : c’est un critère très important ! Il est fondamental d’avoir un site qui s’affiche bien sur mobile, et qui ne mettent pas trop de temps à charger. Parlez-en avec votre webmaster, et testez régulièrement votre site sur téléphone. 

Entre aussi dans le calcul du score d’un site sa « réputation », son « autorité » : le trafic, l’ancienneté, et le nombre de fois où d’autres sites font des liens vers vos contenus. 

Il y aurait encore des dizaines de pratiques que l’on peut explorer pour optimiser le SEO d’un site ! C’est un métier à part entière, et lorsqu’une entreprise base complètement son développement financier dessus, il est intéressant de se faire aider d’un spécialiste.

Au final, il en va du SEO comme de beaucoup d’autres leviers de votre stratégie : le vrai facteur de réussite, c’est la qualité ! Quand on lit entre les lignes c’est ça que nous demande Google : des pages claires, un site bien organisés, des contenus qui donnent envie d’être consommés, des réponses pertinentes à des questions pertinentes. 

Bien sûr, le référencement naturel est un jeu qui prend du temps. Il faut du temps humain (le temps pour toi de remplir ton site) et il faut du temps technique (le temps pour Google d’indexer les pages et de leur donner du poids grâce à l’ancienneté). 

Si on ne peut pas faire le poids face aux acteurs historiques, est-ce que ça vaut le coup ? 
Oui. Déjà pour viser le moyen terme et pas que le court terme. Mais aussi parce que le critère d’ancienneté peut être diminué par la pertinence des sujets que vous abordez. 

> Je te redonne l’exemple de votre serviteur ici présente : 
J’ai une rubrique sur ce blog qui s’appelle les « Résumés pratiques » : ce sont des articles très subjectifs qui sont mes réflexions suite à la lecture de résumés de livres d’entrepreneuriat ou de business. Pour le coup, même si j’applique pour ces articles les conseils que je te donne ici, ce ne sont pas des articles SEO. Au sens où je n’ai pas décidé des livres que je lis en fonction des requêtes Google, mais en fonction de ce que je trouve pertinent pour mon propre business. J’ai donc écrit celui-ci sur Commencez par Pourquoi de Simon Sinek. 

Tout ça pour dire que quelques temps après la publication de l’article, j’ai réçu un mail d’un entrepreneur qui me disait qu’il s’intéresse au travail de l’ami Simon et est tombé sur mon article. Il a aimé mon approche, et qu’il cherche quelqu’un qui a cet état d’esprit pour l’accompagner. Clic Clac Kodak, aujourd’hui on a fini un bon tiers de son accompagnement, et ça se passe super 🙂  

Alors, envie de travailler un peu plus sur votre référencement ? Si vous avez déjà un site web et que vous voulez faire un bilan ou l’optimiser, n’hésitez pas à m’écrire : je vous propose un premier diagnostic gratuit sur votre problématique marketing 🙂 


N’hésitez pas à me partager vos questions et remarques sur le sujet par mail, ou sur Facebook ou Instagram !