L’épineuse question. À quoi ça sert un consultant ? Ou tout autre prestataire de services d’ailleurs. Lorsqu’on fournit un service immatériel et documenté, on se heurte souvent à la question. 

Si je prends mon exemple : la stratégie marketing, le positionnement, la création de marque font déjà l’objet de pléthore de livres blancs, blogs, formation vidéo à 30€, livres etc… Beaucoup de choses gratuites ou très accessibles. 
Moi-même d’ailleurs, je suis beaucoup de médias qui parlent de mon métier. Je suis des « concurrents » mais aussi des entreprises aux métiers complémentaires au mien (community management, rédaction, production, développement ou graphisme…). 

Je vous mets au défi de me trouver une compétence qui ne soit pas traitée gratuitement dans un blog, un tuto Youtube, un podcast… Le marketing n’y échappe pas. Tous ces contenus sont  utiles, et très bien faits. Mais alors, dans ce monde de contenus gratuits, à quoi sert un consultant marketing ? 

Spoiler alert :
Le fond de la question, c’est qu’on oublie souvent qu’un consultant, ça ne vend pas de la compétence.
Enfin pas que. 

 

La clé pour booster votre business ? Votre état d’esprit. 

Le dilemme de l’entrepreneur : tout faire tout seul ou déléguer ? 

C’est la particularité de l’entreprenariat par rapport au salariat : un entrepreneur doit être partout. Tour à tour commercial, comptable, directeur marketing… bref chef d’entreprise. Et pas consultant, ou créatrice de bijoux, ou couturière, ou restaurateur… 

Cette particularité demande certes de l’organisation, des compétences. Mais surtout, elle demande un changement d’état d’esprit. Je rencontre beaucoup d’entrepreneurs individuels, tout secteurs confondus, qui restent trop scotchés à leur métier, et ne prenne pas leur position de chef d’entreprise. Et il y a un point qui à mon sens est capital dans cet état d’esprit : la mentalité d’investisseur. Investissement d’argent, oui, mais aussi de temps, de crédibilité, de communication. 

Le piège de la passion 

#HarlequinStyle

La passion dont je parle, c’est la vôtre ! Celle qui vous anime, qui vous a poussé à tout plaquer pour tenter la grande aventure de l’entreprenariat !

Et le piège et bien… C’est de s’y perdre. Parce que tout est captivant quand on lance son entreprise ! On veut gérer ses réseaux sociaux, faire un logo, trouver son nom de marque… C’est notre bébé, personne ne peut savoir mieux que nous !

C’est vrai. Personne ne sait mieux. Par contre, j’ai une conviction profonde : votre ressource la plus précieuse, c’est votre temps. Et tout ce qui permet de le sauvegarder, et de l’utiliser de la manière la plus pertinente pour votre business + la plus agréable pour vous, est bon à prendre.

Et pour comprendre comment utiliser votre temps au mieux, se pose une question : où se situe votre vraie valeur ajoutée ? 

La question de la valeur 

Le raisonnement que je vous ai soumis, je me l’applique au quotidien en tant qu’entrepreneure. Je me suis notamment posé la question en lançant ce blog, que j’ai vocation à faire grandir et à remplir d’un maximum de contenus utiles et gratuits pour vous, les entrepreneurs.

Mais si je donne de vrais conseils gratuitement, qu’est-ce que je vous vends au final ?

Alors j’ai décidé de scinder ma valeur ajoutée en deux :

– Les compétences opérationnelles d’un côté, ma lecture du marketing et mes convictions qui font l’objet des ressources gratuites.
– Ma valeur d’accompagnement, qui est le coeur de mon offre payante 

7 choses que je vends, qui ne sont pas du marketing pur  

 

1 – Du temps gagné 

En travaillant ensemble, je vous permets de sauvegarder un peu ou beaucoup de cette fameuse ressource inestimable : votre temps. Parce que je fais probablement plus vite, des choses qui vous demanderaient plus de temps. Parce que je sais où chercher certaines informations, et que 10 années d’expérience marketing m’ont laissée une méthodologie forte. 

2 – Mon expérience et ma trajectoire personnelle

Forcément après 10 ans à travailler dans le mareting, j’ai des exemples à vous citer, des expériences à partager… Quand vous travaillez avec un consultant, vous bénéficiez aussi de ça : une expérience vient compléter la vôtre.

Et cette expérience, je trouve qu’elle se partage : certes je vous accompagne dans vos projets, mais j’ai aussi mon entreprise à faire tourner : je connais ce que vous vivez ! J’ai au quotidien les mêmes problématiques d’apprendre à connaître mes clients, proposer des offres pertinentes, me faire connaître, convertir… Et cette expérience nourrit au quotidien mes échanges avec mes clients.

 

3 – Un oeil extérieur et une oreille à qui parler

Le quotidien de l’entreprenariat, c’est aussi une certaine solitude. Ma vision du travail de consultant, c’est aussi celle d’être présente pour vous écouter, à des moments où on a le nez dans le guidon, et les choses en deviennent floues. Mon rôle, c’est aussi de donner mon avis sur des sujets qui ne me concernent pas directement si vous en avez besoin. Parce que c’est ce qui manque aussi, quand on n’a plus de collègues ! 

4 – La personnalisation

Travailler avec un consultant, c’est avoir une réponse individualisée à vos problématiques. Loin des formations généralistes, le consultant vous aide à trouver des réponses adaptées à votre business. Parce que, et c’est ma conviction fondamentale, c’est au marketing de s’adapter à vous, et certainement pas l’inverse. Outils, exemples sont centrés sur ce qui peut vous être utile ! 

5 – L’ouverture et la disponibilité

Alors là, j’avoue que ça relève des philosophies professionnelles de chacun. Pour ma part,  je trouve ça très important d’avoir une relation de confiance avec les clients que j’accompagne. Cette confiance se matérialise aussi par le fait de comprendre qu’il y a des jours sans, qu’il y a des moments où certains sujets sont plus difficiles que d’autres… Bref, on est une équipe, et l’important c’est que vous avanciez. Au moment où nous choisissons de travailler ensemble, je ne connais pas à l’avance le chemin qu’on prendra exactement. Nous le construirons ensemble. 

6 – Une méthodologie et du sang froid

Parfois, on ne sait juste pas par quel bout prendre son projet, ou même une idée. Le consultant sert aussi à ça : à déterminer la manière dont vous pouvez aborder les choses. Il vous aide à faire le tri dans vos idées, à les mettre en forme. Et parfois, il sert aussi à faire retomber la pression quand une situation est compliquée. 

 

[À lire sur le blog : J’ai une idée ! Et maintenant, je fais quoi ? Les étapes pour lancer votre projet]

 

7 – Le déblocage

Là, je prêche pour ma paroisse : c’est vraiment le coeur de l’accompagnement que je propose : vous aider à affronter les blocages que vous pouvez avoir face à votre stratégie marketing. Ces blocages viennent du fameux syndrome de l’imposteur, d’un manque de compétences (ressenti ou réel) sur des sujets précis, ou encore de l’insécurité financière. Cela peut être aussi un blocage face au marketing, imaginé comme une discipline agressive, faite de mensonges et de tours de passe-passe pour attirer des clients.

C’est ma manière de faire, c’est ce que je considère être ma « mission » : vous faire aimer votre marketing.

 

BONUS – Bon il faut le dire…

… Je vends quand même un peu de compétences marketing 🙂

Témoignage de Mélanie, qui a fondé le blog Les Pies Bavardes  

Je travaille avec Mélanie depuis presque un an maintenant. Notre collaboration a ceci de particulier qu’elle fait un métier très similaire au mien : elle accompagne au quotidien des entrepreneures créatives, pour qu’elles puissent vivre de leurs créations. Dans son cas précis, la valeur de mon travail n’est pas franchement de lui apporter des bonnes pratiques marketing, elle est pas mal calée là-dessus. 

En réalisant ça, je me suis dit qu’elle était la personne idéale à qui parler de la problématique de cet article : Si elle a déjà des compétences marketing, à quoi cela lui sert-il de travailler avec moi ? 

« Je ressentais le besoin d’avoir quelqu’un à mes côtés qui chapeaute toutes mes idées. Quelqu’un à qui je dis « voilà j’ai telle idée de produit, fais-moi un plan marketing pour la mise en place de ce produit et fais les recherches nécessaires à sa réalisation ». Quelqu’un qui avait un regard extérieur surtout. Car à force d’être toujours la tête dans le guidon, on fait des erreurs bêtes.

C’est alors que j’ai croisé la route de Christine.

Je lui délègue plusieurs tâches marketing liées à ma propre entreprise (donc pas en rapport à ma communauté) et la planification de mes projets. Ça me soulage beaucoup et me permet de me concentrer sur l’essentiel : ma communauté.

Je trouve hyper enrichissant d’être 2 cerveaux sur une idée plutôt qu’un. Et c’est d’autant plus intéressant, c’est qu’elle va au fond des choses là où moi je n’allais qu’en surface par manque de temps. Donc, seul on va peut-être plus vite, mais ensemble on va vraiment plus loin et plus fort ! »

Au fond, ce qui se cache derrière, c’est en fait l’idée que chaque consultant va apporter sa vision de la stratégie, du marketing et du rapport au succès. Je vous ai exposé ici la mienne, à vous de trouver celle avec laquelle vous vous sentez le plus en phase 🙂 

Dans tous les cas, bien que la tentation de tout faire soit grande, gardez dans un coin de votre tête qu’un regard extérieur et professionnel est toujours intéressant. 

Bien sûr, au lancement de son projet, on n’a pas forcément les finances pour faire appel à tous les spécialistes dont on aurait besoin. Mais même à petit budget, il est possible de faire appel à un pro : formations en ligne avec accompagnement, ou même simplement un coaching de quelques heures. 

Pour ma part, je vous propose dans un premier temps un diagnostic gratuit pour vous aider à faire le point sur votre marque, et ensuite les solutions de coaching peuvent commencer à 150 ou 200€. 

N’hésitez pas à m’écrire si vous souhaitez en savoir plus, ou si vous souhaitez bénéficier du diagnostic !